Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

VINARTE - Vinuri fine romanesti

Evènements
Actualités
Phototèque / Vidéothèque
Distributeurs
Récompenses
Contact



E-mail
 

 

  FrancaisRomana

 

ACTUALITÉS

 

Vendredi, 22 mars 2013 - PRINCE MATEI 2003, Vinarte, seulement aujourd`hui au prix de 128 RON, au lieu de 177 RON

Source: www.unvinpezi.ro

Un vin né dans l`une des années les plus intéressantes pour l`industrie du vin de Roumanie, Prince Matei 2003 commence par des tons intenses, doux et a un corps dense, aux tanins soyeux. Il peut être vieilli pendant 2-3 ans, pour mettre en évidence ses qualités. Un Merlot rond et équilibré, aux arômes de rose et de café, qui se dévoile parfaitement après une aération d`au moins 2 heures.

* À ce moment, ce vin est offert par Vinarte à la vente uniquement par l`intermédiaire du projet UnVinpeZi.ro.

L`OPINION DES PASSIONNÉS À PROPOS DE CE VIN:

À mon avis, sur les dix princes Matei qui composent la verticale Vinarte, celui d`aujourd`hui fait partie de top 3. Je n`en dis plus ... La robe du vin est rouge foncé avec bordure brune. Nez prononcé de cassis, poivre et cacao. Le goût est incroyablement frais pour un vin de 10 ans. Les tanins sont encore en pleine forme et l`acidité présente. En bouche, sont prédominantes les notes de chocolat amer et de truffes. Il pourrait être encore vieilli environ 2 ou 3 ans. Razvan Avram, Passionné de vin

Pour moi, 2003 est l`année la plus intéressante des vins roumains. Bien que ce fût une année sèche et aride, beaucoup de vins de 2003, provenant de vignobles de toutes les régions du pays sont, après 10 ans, en très bon état. Prince Matei 2003 commence par des tons intenses, doux et pâteux, avec corps dense et tanins soyeux. Après 30 minutes d`aération apparaissent les arômes floraux - rose et café vert, chocolat au lait, menthe et chocolat noir. En bouche, le vin est rond, équilibré et je pense qu`il vaut le savourer maintenant. Je l`ai servi à côté de foie de veau poêlé aux carottes caramélisées et graines germées de tournesol. Mona Arsulescu, Passionné de vin
 

Ceci est un exemplaire très concentré, extractif, sirupeux, avec une faible acidité et des tanins fins. Le Merlot a vieilli bien et rond, ayant des arômes évolués de liqueur de cerises, de figues confites et de toffee. La densité en extrait et la longueur en bouche sont les mieux appréciées après une aération minimale de deux heures. Mihai Oprea, Passionné de vin

Vendredi, 15 mars 2013 - PRINCE MATEI 2006, Vinarte, seulement aujourd`hui au prix de 139 RON, au lieu de 193 RON


Source: www.unvinpezi.ro

Aujourd`hui, on vous invite à déguster Prince Matei Merlot 2006, la deuxième étiquette des "10 Princes" de la campagne la VERTICALE de Prince Matei. Expressif comme un Languedoc, ce Merlot de Vinarte a une attaque puissante, avec des arômes épicés et un corps voluptueux. Il contient des notes de café, de chocolat au lait, ayant une finale moyenne, avec des notes de chocolat noir. Obligatoirement servi après l`aération dans le décanteur ou même dans le verre, ce vin saura t`impressionner avec son bouquet et l`alcool généreux.

* À ce moment, ce vin est offert par Vinarte à la vente uniquement par l`intermédiaire du projet UnVinpeZi.ro 

L`OPINION DES PASSIONNÉS À PROPOS DE CE VIN:

Un merlot roumain avec une expressivité pareille au Languedoc ensoleillé. À l`ouverture, t`accueille un vin fort, extractif, aux arômes épicés, au corps voluptueux. Au fur et à mesure qu`il est aéré, il explose dans des notes de café, de cacao, de chocolat au lait et de chips de café. La finale est moyenne, mais voluptueuse avec des notes prononcées de chocolat noir. Le vin a besoin d`aération dans le décanteur, ou vous pouvez également opter pour le plaisir de le laisser aérer lentement dans le verre, en lui guettant chaque changement d`humeur. Mona Arsulescu, Passionnée de vin

J`aime parler de nouveau d`un vieil ami! J`ai encore recommandé ici, si je ne me trompe pas en quelque sorte, cette année merveilleuse où est né le Prince Matei d`aujourd`hui. Une fois ouvert, le vin se présente d`une manière plus élégante que la dernière fois que je l`ai dégusté, le vif rubis laissant s`exprimer du point de vue aromatique un bouquet intense de griottes mûres, jumelées avec le café et la rose. La note agréable de maïs fraîchement bouilli suggère un goût velouté et intense, ce que le palais confirme à merveille: ce Merlot est rond, expressif, avec des tanins mûrs, l`alcool généreux en lui imprimant une belle illusion douce. La finale est longue et chaude, tout l`ensemble recommandant ce Prince parmi les vins comme parfaitement accompli pour le plaisir immédiat! Razvan Jurca, Passionné de vin

 

Médaille d`or pour Vinarte au prestigieux concours Vinalies Internationales 2013

Selon les résultats publiés récemment sur ​​le site officiel de la compétition Vinalies Internationales (www.vinalies-internationales.com), Vinarte a remporté la médaille d`or avec Sirena Dunării 2001, Riesling doux.

Sirena Dunării 2001 est produit et mis en bouteille à la cave Starmina, étant obtenu à partir de raisins attaqués par le Botrytis cinerea noble. Ensuite, le vin est ennobli pendant 24 mois en barriques de chêne françaises avec différents degrés de torréfaction.

La robe est claire, brillante, jaune doré foncé, aux reflets ambrés. En bouche, le vin est doux avec une acidité équilibrée, onctueux, ayant une finale d`une bonne longueur. La température optimale de consommation est de 10-12° C et il se marie parfaitement avec le foie gras, les fromages bleus, les desserts aux fruits confits, le chocolat noir.

La compétition Vinalies Internationales a été initiée et est organisée par l`Union des Œnologues de France à Paris, étant l`un des concours de vins les plus importants de France. Son importance vient du fait qu`elle se déroule sous le patronage de l`OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin), et le jury est composé d`œnologues de tout le monde.

Cette année, aux Vinalies Internationales ont été dégustés plus de 3300 vins du monde entier.

Mardi, 5 février 2013 - Vendanges charnières

Source : www.vitisphere.com

Dans un mois les vendanges commenceront dans l`Hémisphere Sud. Les prévisions de récolte des NPP (Nouveaux Pays Producteurs) sont très attendues. Les antennes des négociants, des courtiers, des dirigeants d`OPV (Organisation Professionnelle Viticole) sont tournées vers le Sud.

Cela fait plus de 3 années que la demande de vin dépasse l`offre : malgré la crise, la consommation de vin continue de progresser dans le Monde. Des raisons multiples ont stabilisé et même réduit la production de vin presque partout. Le haut niveau de stocks constaté à la fin de la décennie précédente a fondu. Les prétentions raisonnables des producteurs de vin (en matière de prix) ont tendu les marchés mais ne les ont pas déséquilibrés. 
Une année de faible production dans l`hémisphère Sud, pourrait changer la donne entraînant, dans un premier temps, une nouvelle hausse des prix et une déstabilisation des acteurs du commerce international et, dans un deuxième temps, le ralentissement de la consommation. Inversement une bonne production dans l`hémisphère Sud permettrait la poursuite de la croissance de la consommation mondiale, et le développement de l`industrie du vin.

Vignerons du Sud, les vignerons du Nord vous souhaitent une année normale, ni trop, ni pas assez !

16 janvier 2013 - Vin: la consommation mondiale repart à la hausse

Source : Les Echos

Auteur :  Marie-Josée Cougard 

La consommation de vin dans le monde redémarre. Celle-ci devrait augmenter en volume de 5,3 % entre 2012 et 2016, selon le cabinet IWSR et le Salon Vinexpo, après une période de croissance modeste (+ 2,8 %) sur la période 2007-2011. Les progressions attendues en valeur sont supérieures à près de 9 % sur les cinq prochaines années avec un bond de 10 % de la consommation des bouteilles les plus chères, à plus de 10 dollars. 

Avec ce regain de dynamisme, la consommation mondiale va retrouver les niveaux qu`elle avait atteints au début du nouveau millénaire. Les Etats-Unis seront encore leaders en la matière dans cinq ans, et «pour longtemps», suivis par l`Allemagne, qui va se hisser du quatrième au deuxième rang devant la France, l`Italie et la Chine. Le marché américain est « le mieux valorisé », indique Robert Beynat, directeur général de Vinexpo, mais aussi le plus difficile d`accès en raison d`un système de distribution très fermé, datant de la prohibition.

Rouge, d`abord et encore

D`une manière générale, le vin rouge va conserver la faveur des consommateurs, puisqu`il représentera encore une bouteille sur deux d`un volume de vente de 35 milliards de bouteilles prévu pour 2016. La demande de rouge devrait s`accroître de 9 % d`ici à 2016, contre 2,7 % pour le blanc. Toujours très en vogue, le rosé, qui représente un peu moins de 10 % de la consommation, devrait encore augmenter de 7,5 % d`ici à 2016.

La Chine, encore elle, est assez largement responsable du succès des vins rouges. «Contrairement à ce que nous avions pensé, le rouge se marie mieux avec la cuisine chinoise », commente Robert Beynat. Malgré cela, ce sont les effervescents, et surtout le champagne, qui vont tirer le plus la croissance, selon l`étude réalisée par Vinexpo et IWSR. La consommation des vins à bulles devrait en effet bondir de 8,5 % sur la période 2012-2016, soit un rythme 2 fois plus important que celui enregistré sur 2007-2011.

Quatre pays sont responsables de cette accélération. L`Allemagne, la France, la Russie et les Etats-Unis. Des pays historiquement adeptes du champagne. Tous vins confondus, les champions de la croissance de la consommation mondiale seront la Chine (+ 40 %), les Etats-Unis, la Russie et l`Australie. Au point qu`on peut s`interroger sur l`utilisation du vin importé par les Chinois, et notamment la part de stockage liée à des fins spéculatives, dans le cas de grands bordeaux ou bourgognes. « Une des difficultés que nous aurons au cours des prochaines années sera de faire comprendre aux Chinois que le vin est fait pour être bu », commente Robert Beynat.

Mardi, 27 novembre 2012 - SERGIO FALESCHINI, VINARTE: «La récolte de raisins de cette année, inférieure de 30% par rapport à 2011»

Source : Bursa

Auteur : Emilia Olescu

Fondée en 1998, « Vinarte » est une société locale à capital étranger, qui produit des vins et détient son propre réseau de distribution dans le pays et à l`étranger. Sergio Faleschini, le propriétaire de la cave, soulignait l`année dernière que la société a été créée afin de produire des vins de grande qualité, «fixant le chantier sur trois domaines: Villa Zorilor - Dealu Mare, Bolovanu - Sâmbureşti et Starmina - Vânju Mare ». Il y a quelques jours, il nous a raconté, dans une interview, comment l`activité de la société a évolué cette année. Journaliste: Comment a été l`année viticole 2012 pour "Vinarte"?

Sergio Faleschini: L`année viticole 2012 n`a été une bonne année ni pour "Vinarte", ni pour la plupart des producteurs de Roumanie. La récolte a été inférieure de 30% par rapport à 2011.

Journaliste: Par conséquent, combien de vin avez-vous produit cette année?
Sergio Faleschini: Nous avons produit environ 1,5 millions de litres.

Journaliste: Comment le vin produit en 2012 est-il en termes de qualité?

Sergio Faleschini: Contrairement au fait que 2012 a été une année faible du point de vue de la quantité, la qualité du vin de cette année est très bonne.

Journaliste: Combien de la production "Vinarte" est exportée et dans quels pays?

Sergio Faleschini: Environ 10% de la production est exportée vers des pays comme le Japon, le Canada, le Danemark, les Pays-Bas, l`Allemagne, la France, la Belgique etc.

Journaliste: Avez-vous étendu les ventes à de nouveaux marchés?
Sergio Faleschini: Oui, on s`est étendu en Pologne et Monaco.

Journaliste: Quels vins avez-vous lancé cette année?
Sergio Faleschini: Le 10 novembre, nous avons lancé « Floare de Toamnă », la huitième édition. À présent, le vin est épuisé. Au sein de la foire « GoodWine », nous avons lancé le vin «Nedeea » - un assemblage formé pour la première fois de trois cépages locaux: « Negru de Drăgăşani », « Fetească Neagră » et «Novac ».

Journaliste: Quels plans d`investissement avez-vous pour l`année prochaine?
Sergio Faleschini: Pour 2013, nous avons prévu la plantation d`une dizaine d`hectares de vignes chez Sâmbureşti et Stârmina, dont cinq hectares de « Cabernet Franc » et cinq hectares de « Busuioacă » et «Fetească Regală».

Journaliste : Quelle superficie cultivée de vignes avez-vous à l`heure actuelle?

Sergio Faleschini: Nous avons environ 360 hectares de vignes, plantées de «Merlot», «Cabernet Sauvignon», «Fetească Neagra», «Negru de Drăgăşani», «Riesling», «Sauvignon Blanc», «Tămâioasă Românească».

Journaliste: Quelle a été la valeur des ventes réalisées au cours des neuf premiers mois de cette année et quel chiffre d`affaires estimez-vous pour toute l`année 2012?

Sergio Faleschini: Les réalisations pendant neuf mois s`élèvent à 2.20 millions d`euros, et les prévisions pour 2012 sont de 3 millions d`euros – environ le même chiffre d`affaires que l`année dernière.

Journaliste: Comment décririez-vous le marché du vin?
Sergio Faleschini: À ce moment, le marché du vin enregistre une croissance qui sera plus évidente l`année prochaine, suite à la  faible production dans la plupart des pays producteurs d`Europe, comme la France, l`Italie et l`Espagne.

Journaliste: Comment l`éducation des consommateurs de vins évolue-t-elle?
Sergio Faleschini: Si vous faites référence à la Roumanie, au cours des dernières années, il y a eu une croissance de la consommation du vin de qualité, croissance qui se manifestera également l`année prochaine. Le consommateur roumain entend de plus en plus qu`il vaut mieux payer un prix plus élevé pour un bon vin que d`acheter un vin bon marché, qui ne soit pas de qualité. Aujourd`hui, le prix
​​d`un vin normal produit par un producteur correct est d`environ 12 lei / bouteille.

Journaliste: Je vous remercie!

Novembre 2012 - Vinarte a lancé Nedeea - le premier coupage rouge 100% roumain 

Vinarte, reconnu comme un producteur qui a déjà habitué ses clients à venir avec des innovations dans le domaine - voir Floare de Toamnã ou Sirena Dunãrii, a lancé dans le cadre du Salon international du vin Goodwine, qui s`est déroulé entre 23 et 25 novembre 2012 à Romexpo, le premier coupage constitué exclusivement de cépages locaux roumains: Feteascã Neagrã, Negru de Drãgãşani et Novac. Le vin porte le nom Nedeea, en référence directe aux fêtes populaires rustiques d`Olténie, appelées "nedei".

Les trois cépages qui composent Nedeea ont été vinifiés séparément, ensuite le vin est resté en fût de chêne pendant 3 mois. Nedeea est un vin avec une bonne acidité, des tanins vifs et chaleureux, des notes fruitées persistantes (fruits de forêt rouges, mûres, cassis, cerises amères), avec une touche d`épices (vanille, poivre) et une finale de longue durée. 

Le lancement du coupage Nedeea 2011, dont l`étiquette a été peinte par l`artiste Mirela Traistaru, a été en fait l`un des points forts de la foire GoodWine, le vin s`avérant un succès dès sa première apparition.

7 novembre 2012 - Déguste le premier vin rouge de l`année 2012 - Floare de Toamna

Auteur: Vinul.ro

  Les auteurs des célèbres Sirena Dunarii, Prince Matei, Soare et Prince Mircealancent, pour la huitième année consécutive, Floare de Toamna- le vin le plus jeune du portefeuille Vinarte. La fête du vin nouveau aura lieu simultanément dans sept villes (Bucarest, Brasov, Cluj, Timisoara, Oradea, Iasi et Craiova), période pendant laquelle les clients des 34 restaurants partenaires pourront jouir du vin Floare de Toamna à des prix spéciaux. Floare de Toamna est un vin de type Novello (la version italienne du beaucoup plus célèbre Beaujolais Nouveau), amical, facile à boire, recommandé à être consommé avant le printemps prochain. Ce vin est arrivé à être attendu et accueilli avec enthousiasme par les consommateurs roumains, qui ont épuisé le stock de l`année passée en seulement 10 jours. 

Le lancement officiel du premier vin rouge de l`année aura lieu samedi 10 novembre, à partir de 10H00 au Salon Arte&Vino (Bucarest). Le vin, un coupage de Negru de Dragasani, Feteasca Neagra et Merlot sera présenté par Sergio Faleschini, président de Vinarte et Marian Timofti, président de l`Organisation des Sommeliers de Roumanie 2011. Le même jour, à 18H00, au restaurant La Mama du Vieux Centre de Bucarest (Rue Lipscani) sera organisé le second lancement de l`événement pour les bucarestois, un plus grand, auquel, à côté des amis et des invités, sont les bienvenus tous ceux qui veulent déguster le nouveau vin.

Vinarte est un producteur avec une tradition de 13 ans sur le marché de Roumanie, qui exploite 335 hectares de vignes sur trois domaines: Dealu Mare, Samburesti et Vanju Mare. Les plantations Vinarte comprennent des cépages internationaux comme le Merlot, Cabernet Sauvignon, Riesling, Sauvignon Blanc, de même que des cépages locaux, nationaux, qui produisent des vins à caractère distinct comme Feteasca Neagra et Negru de Dragasani.

 

Août 2012 - Top 50 vins les plus chers du monde

Source: www.vitisphere.com

Le magazine et site de recherche de vins en ligne Wine-Searcher vient de publier en août la liste de 50 vins les plus chers du monde et l`on découvre que le vin le plus cher du monde est le vin de Bourgogne, avec 36 vins dans le top 50.

À noter que seulement cinq vins de Bordeaux sont dans ce top.

D`après ce classement, le vin le plus cher dans le monde est la cuvée Henri Jayer Richebourg Grand Cru, Cote de Nuits - Bourgogne (prix moyen de 11 300 €). Le vin bordelais Pétrus occupe la dixième position du classement (2 180 €).


Vendredi, 15 juin 2012 - Dégustation de vins roumains à Paris (RFI Romania)

Auteur: Vasile Damian

L`Organisation Internationale de la Vigne et du Vin en collaboration avec l`Ambassade de Roumanie dans la capitale de France ont organisé cette semaine une dégustation de vins roumains de haute qualité. Quatre sociétés de Roumanie ont été présentes: Cramele Halewood, Domeniul Coroanei Segarcea, Domeniile Săhăteni et Vinarte.

Parmi les invités qui sont venus déguster les dizaines de vins proposés n`ont pas manqué les spécialistes français - sommeliers, œnologues, importateurs de vin ou journalistes dans le domaine. La communauté viticole internationale doit beaucoup à la Roumanie! L`affirmation vient de la part du directeur général de l`Organisation Internationale de la Vigne et du Vin. Federico Castellucci parle avec enthousiasme des vignobles roumains et a des souvenirs sur les experts que la Roumanie a donnés au monde du vin.

«Nous avons là l`occasion de déguster des vins qui sont nés après un énorme travail et du courage hors du commun des viticulteurs. Je dis courage parce que ces gens ont organisé leur affaire en tenant compte des cépages internationaux. Mais ils ont aussi mis en évidence tous les cépages roumains autochtones, comme Feteasca neagra et Feteasca alba, ce  qui a donné naissance à des produits carrément spectaculaires.

Parmi les premiers noms qui se sont imposés sur le marché du vin roumain de qualité a été Vinarte. Il y a 14 ans lorsque la société a été fondée, notre collègue de Paris, Vasile Damian, réalisait la première interview avec Sergio Faleschini. Le président de la société qui produit entre autres Prince Matei et Prince Mircea ne pouvait pas manquer cette dégustation de vins. Une occasion pour rendre hommage à ses concurrents nationaux, en mettant en même temps en garde les concurrents externes.

Alexandre Fourn d`AOC International, l`un des principaux importateurs de vins de France, spécialisé dans les vins issus de l`Europe orientale a été présent lui aussi à la dégustation: 
«Les vins roumains, je les ai découverts le mois dernier, à l`occasion d`un voyage dans la  région Dealu Mare. J`ai été très agréablement surpris par le dynamisme des viticulteurs que j`ai rencontrés, d`un côté et par la typicité de certains cépages  locaux de l`autre côté. Il y a aujourd`hui une clientèle qui a besoin d`être séduite et ébahie par des vins différents de ceux auxquels elle est habituée. Je crois qu`en Roumanie il y a quelques « perles » viticoles que l`on peut présenter sur le marché français » . 

A part la qualité du vin, les spécialistes français présents à la dégustation ont également apprécié le nom de certains produits ou les étiquettes de certaines bouteilles. Domeniul Coroanei Segarcea, détenu depuis plus d`une décennie par la famille Anghel, a recueilli le plus grand nombre d`éloges avec les collections "Blue Train" et "Minima Moralia".

Viticulteurs, œnologues, dégustateurs, sommeliers, journalistes spécialisés, tout le monde du vin s`est réuni dans les salons d`or de l`Ambassade de Roumanie à Paris, pour prendre part à cette première dégustation de vin roumains, hébergée dans cet espace.

Parmi les rares «non professionnels», qui en fait se sont avérés être aussi dans le domaine, rencontrés à l`ambassade a été Charles Guené, le vice-président du Sénat de France: ”Je suis impressionné, d`une part par la qualité des produits que je déguste et d`autre part par le moyen de présentation et d`étiquetage des bouteilles, qui est très bien fait. Je pense que ces produits peuvent concurrencer sans aucun problème sur de nombreux marchés. Sur le marché français, il sera probablement plus difficile, mais pas parce que les vins ne seraient pas de qualité."

 

 

 
 
Accueil La Société Propriétés Nos Vins
site réalisé par as design - web design timisoara